5 signes de transformation du monde | Mars 2019

1/ Avec Internet, le public a pris conscience de son pouvoir, qui s’exprime souvent par la colère  

En 2014, l’ancien analyste de la CIA Martin Gurri écrit un livre prémonitoire, réédité en décembre. The of The Public and The Crisis of Authority in the New Millennium explique comment Internet a favorisé l’émergence de la colère sur les réseaux, causé par le déchaînement de la production et de la circulation d’informations. Cette colère déstabilise à la fois les entreprises, qui doivent gérer l’exigence toujours plus grande de leurs clients, mais aussi les pouvoirs publics et les médias, qui peinent à retrouver leur autorité.

Et cela se traduit par des crises politiques comme l’élection de Donald Trump, celle de Jair Bolsonaro au Brésil et la décision de la Grande-Bretagne de sortir de l’UE. 

2/ Les business liés au cannabis reposent surtout sur des empires immobiliers 

McDonald’s avait compris que le marché des fast-foods était intimement lié à celui de l’immobilier. Pour les startups de cannabis, le constat semble similaire. Le marché est en train d’exploser (la startup américaine Flow Kana a levé 125 millions de dollars il y a quelques semaines) et cette industrie requiert du terrain (faire pousser les plantes, gérer les opérations relatives à la vente…). Dans certains états américains, les prix de location d’espace ont explosé et ont poussé les startups à acheter leurs propres bâtiments. 

Et si on est encore loin d'ouvrir des espaces de co-working dédiés aux startups weedtech comme le Green Street de Los Angeles, le marché européen pourrait cependant bien être la next big thing.

3/ Le futur du fast-food pourrait bien être vegan 

Il y a quelques jours, McDonald’s a annoncé avoir acheté la startup israélienne Dynamic Yields pour mettre l’accent sur les recommandations intelligentes de ses produits lors de la commande. La raison ? Le ralentissement de la croissance causé par les changements d’habitudes alimentaires des consommateurs et de la concurrence effrénée. Les fast-fast-food healthy, comme Plant Power Fast Food ou By Chloé, connaissent en effet une croissance record. 

Et il y a des signes qui ne trompent pas : le géant Burger King a lui aussi annoncé une version Vegan de son célèbre Whopper. 

4/ Le pricing est une notion subjective   

Cela fait déjà quelques années que les constructeurs ont du mal à renouer avec l’intérêt du public pour leurs derniers smartphones. En cause : des innovations incrémentales et qui restent chers. Bref le marché des smartphones ralentit et les grands constructeurs migrent vers les services, notamment Apple. Mais ils sont aussi de plus en plus nombreux à proposer de nouveaux modèles pliables aux prix exorbitants. Ils semblent avoir compris qu’un bon pricing est subjectif lorsque l’on crée une adhésion suffisante à sa marque. 

Avec ces téléphones, les constructeurs veulent donc susciter le désir et les présenter comme des innovations de rupture. Mais pour le moment, ces prix sont surtout une aubaine pour les acteurs du reconditionnement et de la location. 

5/ Nous n’avons techniquement plus la main sur notre mémoire

Mi-mars, le réseau social MySpace a annoncé avoir perdu 50 millions de morceaux de musique à cause d’une mauvaise manipulation lors de la migration de serveurs. À l’ère numérique, la quantité de données que l’on produit est considérable : 90% d’entre elles ont été produites ces deux dernières années. Et comme nos données personnelles sont détenues en majorité par les géants d’Internet, nous n’avons techniquement plus la main sur notre mémoire. Mais voulons-nous vraiment que les plateformes conservent à vie nos données ? 

L’ingénieur américain Brewster Kahle à même décider crée de créer Internet Archive, une Bibliothèque d’Alexandrie des temps modernes.