5 signes de transformation du monde | juin 2019

1/ Le Libra, cryptomonnaie de Facebook, pourrait devenir l'alternative de paiement occidentalE face aux acteurs chinois

Le Libra, prévu pour 2020, sert deux objectifs :

  • Diversifier les revenus de Facebook, qui reposent quasi uniquement sur la publicité, tout en évitant un nouveau scandale de revente des données des utilisateurs.

  • Rattraper ses concurrents chinois comme le service de paiement mobile d’Alibaba (Alipay) et de WeChat (WeChat Pay) qui revendiquent respectivement 700 millions et 1 milliards d'utilisateurs.

Mais il pourrait aussi avoir un rôle géopolitique. Si les mastodontes chinois comme Alibaba et Tencent déploient leurs solutions de paiement le long de la Nouvelle Route de la Soie, le Libra sera-t-elle l’alternative de paiement occidentale ?

2/ Google a empoché $4.7 milliards grâce aux journaux en 2018. Voici ce que ça veut dire pour le business de l'info 

Alors qu'un journal local sur cinq a fermé aux États-Unis depuis 2004, Google a transformé les news en un business de $4.7 milliards.

Google et Facebook assurent 80 % du trafic des journaux. Cela leur confère un pouvoir inédit sur la presse en contrôlant le flux des visiteurs via leurs algorithmes et en captant la grande majorité du revenu publicitaire.

Mais ils savent aussi qu’ils ont besoin de la presse pour continuer à générer du trafic sur leurs plateformes. Du coup, ils préparent des opérations de sauvetage du journalisme comme la Google News Initiative.

Et pourtant… le business de l’info n’a jamais été aussi prometteur. 5 milliards de personnes sont équipés d’un smartphone et ils consomment de plus en plus de news. De nouveaux modèles commencent donc à émerger.

3/ La bataille pour l'avion électrique est déjà en train de déchirer industriels et start-up

Alors que la honte de prendre l’avion prend de l’ampleur, comme avec le mouvement #flygskam en Suède, l'industrie aéronautique s'est engagée à réduire de 50 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050.

Elle investit donc beaucoup dans l’électrique : une version hybride de l'A320 (qui combine électrique et kérosène) sera prête dès 2035.

Mais le 100 % électrique ne sera pas pour tout de suite car les batteries manquent encore d’autonomie et de puissance. En revanche, les petits avions électriques à décollage vertical seront prêts dès 2020, et ça va devenir un sacré business

4/ L'explosion des transferts d'argent internationaux est en train de façonner une nouvelle économie

Le montant total d'argent transféré en peer-to-peer vers les pays en développement a atteint $528 milliards en 2018, bien plus que les $344 milliards investis par les entreprises étrangères dans ces mêmes pays.

Jusqu'à présent, les transferts étaient contrôlés par les banques ou des entreprises comme Western Union qui prennent en moyenne 7 % de commission.

Aujourd'hui, les solutions 100 % digitales comme WorldRemit (déjà 4 millions de clients), Xoom (racheté par Paypal en 2015) ou Azimo, décollent en proposant des frais réduits (4 % en moyenne) et plus de flexibilité pour envoyer et recevoir l’argent. Mais Facebook et Alibaba ont déjà préparé leur réponse et ça inquiète les régulateurs.

5/ Les riches et les entreprises ont trop de cash et ne savent plus quoi en faire

Les entreprises américaines ont enregistré des profits record en 2018 : $2.3 trillions. Un rapport de l'IMF montre cependant que ce pactole dort sur des comptes.

Les montagnes de cash accumulées sont considérables, $245 milliards dans les caisses d'Apple par exemple. Du coup, elles rachètent leurs propres actions aux investisseurs. Les stock buybacks ont représenté 1.1 trillion en 2018 et pourraient battre un record en 2019.

Au niveau des individus 1 % des Américains détiennent toujours $303.9 milliards de cash inutilisés. En revanche, les salaires n'augmentent pas ce qui fait progresser les inégalités qui atteignent un niveau jamais vu depuis la Grande Dépression de 1929.