AMAZON ET WALMART LIVRENT BATAILLE SUR LE MARCHÉ INDIEN

Quand deux géants du e-commerce ont raté le coche en Chine, ils sont prêts à tout pour conquérir l'eldorado suivant. 

On a l'impression d'assister à une ruée vers l'or. D'un côté on a le géant de la distribution Walmart, et de l'autre, le roi du e-commerce, Amazon. Un seul objectif : s'imposer sur le marché du commerce de détail indien, en passe de devenir... gigantesque.  

Deux actualités : 

  • Le deal avec Flipkart : depuis 2016, Walmart a fait connaître son ambition de prendre des parts significatives dans Flipkart, une start-up de e-commerce indienne en très forte croissance. Le géant est à deux doigts d'acheter la majorité de la start-up, pour plus de $12 milliards de dollars. Mais Amazon préparerait une contre-offre. 
     
  • L'Internet d'Amazon en Inde : discrètement, le boss du e-commerce a lancé hier un navigateur mobile pour Android nommé "Internet". Il le développe pour donner accès au web jusque dans les zones les plus reculées du pays. Une autre manière de conquérir le marché. 

 

POURQUOI C'EST IMPORTANT : 
Parce qu'en Asie, le marché du e-commerce chinois reste encore la chasse gardée du géant Alibaba. Mais celui de l'Inde, encore largement inexploité, va connaître une croissance folle dans les prochaines années.  
 

EN CHINE, ALIBABA DÉCOURAGE
Pour Walmart et Amazon, l'Inde est aussi la revanche à prendre sur une occasion manquée. Car en Chine, c'est l'entreprise de Jack Ma qui règne en maître. Voici les stratégies que les deux américains ont appliqué face à Alibaba : 

Walmart, une incursion fastidieuse
La tentative de Walmart de pénétrer sur le marché chinois remonte à 2011, lorsqu'elle prend des parts dans Yihaodian, un acteur local en forte croissance. En 2015, elle s'en empare totalement pour profiter du boom du commerce en ligne. Cependant, Yihaodian ne possède à cette époque que 2% du marché. 

En 2016, Walmart passe un accord avec JD, deuxième plus gros acteur de e-commerce du pays. JD prend le contrôle de Yihoadian, et Walmart obtient en échange 5% des parts de JD. Aujourd'hui, elle en possède 12%, et JD est passé deuxième derrière Alibaba. 

Amazon est à la traîne
Amazon en Chine, ça date de 2004. Cette année-là, elle achète Foyo, qui vend des livres en ligne et qui sera plus tard rebaptisée Amazon.cn. Depuis, rien de très neuf sous le soleil. Mais en 2015, Amazon renonce à s'opposer au géant chinois pour lui proposer une alliance : elle ouvre un magasin en ligne en partenariat avec Alibaba, pour accroître sa présence dans le pays. 

Un an plus tard, le marché ressemble à ceci : 

   Amazon est encore très loin derrière

Amazon est encore très loin derrière

EN INDE, LES CHIFFRES AFFOLENT  
L'Inde est un pays immense. Avec ses 1,3 milliard d'habitants, il est le deuxième pays le plus peuplé derrière la Chine, et représente 18% de la population mondiale. Voici quelques dynamiques du pays : 

#1 L'Inde reste massivement rurale. Les trois quarts de ses 250 millions de foyers vivent dans les campagnes. Ces territoires encore pauvres n'ont pas profité du décollage économique du pays des 25 dernières années.  

#2 Depuis 2016, le développement rural est devenu une priorité pour le gouvernement indien. Parmi les chantiers en cours : désenclaver les populations en donnant accès à Internet aux 66% de la population encore déconnectée. 

#3 Les smartphones ont un excellent taux de pénétration dans les campagnes. Avec la baisse du prix des données mobiles, les populations s'en servent massivement pour faire des achats en ligne

Résultat : le marché du e-commerce en Inde explose, notamment le m-commerce (les achats via mobile). 

ALORS, COMMENT ON Y VA ?
Là encore, les stratégies divergent :  

Walmart veut miser sur Flipkart 
Il faut dire que les résultats de la start-up font envie : 100 millions de personnes l'utilisent, et elle possédait 43% du marché du e-commerce du pays en 2016. C'est la start-up la plus valorisée du pays, à $20 milliards. 

Walmart cherche donc à prendre 60 à 80% de Flipkart pour s'offrir une très forte présence en ligne (ce qu'elle a encore du mal à faire au niveau global). Cela lui permettrait de sérieusement concurrencer Amazon, deuxième acteur de l'e-commerce indien. 

Amazon préfère donner accès à Internet 
Après avoir perdu en Chine, Amazon veut gagner l'Inde : Jeff Bezos y a déjà investi $5,5 milliards !

Avec son app "Internet", Amazon veut que les indiens "regardent les news, le cricket et se divertissent". Derrière cette mission affichée, Amazon veut surtout donner un accès plus rapide à sa plateforme de vente en ligne, et ainsi concurrencer Flipkart. 

Mais attention, Alibaba ne veut pas laisser filer ce marché prometteur : l'entreprise chinoise multiplie les investissements stratégiques depuis 2015. D'autres acteurs comme Snapdeal renforcent aussi leur position sur le terrain. Bref, vous l'aurez compris, l'Inde est certainement la next big thing

Ripple - Grateful Dead (1970)