Faire un business de cosmétiques dans la clean beauty peut maintenant rapporter $845 millions

 

 

Faire un business de cosmétiques dans la clean beauty peut maintenant rapporter $845 millions

 

Shiseido, la marque de cosmétique japonaise cotée en bourse, vient d'acquérir Drunk Elephant pour $845 millions, un des pionniers du mouvement de la clean beauty.
 

L'éléphant qui rapporte énormément

Sa promesse : offrir des produits biocompatibles avec notre peau en se débarrassant des ingrédients suspicieux (huiles essentielles, alcool, parabènes, parfums...) responsables selon elle des allergies et irritations.

Elle a su séduire les millennials avec sa campagne Instagram #barewithus qui incite les femmes à montrer les effets miraculeux des produits sur leur peau, ce qui lui a permis de faire $100 millions de CA en 2018. 


Ce n'est qu'un début 

La clean beauty promet des produits bons pour la peau et respectueux de l’environnement. 

62 % des femmes disent lire la liste des ingrédients avant d'acheter un produit de beauté, et plus de 10 000 produits de 794 marques ont obtenu la certification Organic Beauty & Wellbeing en 2018 (2x plus qu'en 2017).

Les grandes marques s'y mettent aussi : Clarins a lancé une gamme de produits vegans et parabene-free avec un packaging en carton recyclé. Wella a lancé des colorations à base de plantes.
 

 The takeaway

L'industrie du bien-être rapporterait $4.2 trillions par an avec une croissance annuelle de 12 %. La beauté et les cosmétiques représentent 1/4 du marché.

Ça ouvre un tas d'opportunités : la marque française Officinea a lancé une app qui donne la liste de tous les composants chimiques d'un produit.
 

FB | TWTTR | LKDIN