Brexit : malgré une tech divisée, l'écosystème peut tenir

*|MC:SUBJECT|*
- "C'est une bonne ou une mauvaise chose pour la tech le Brexit ?
- Mmmh... En tout cas, les startups aiment le chaos". 
26.11.2018
Planet
FORWARDEZ-NOUS 
BREXIT : MALGRÉ UNE "TECH" DIVISÉE, L'ÉCOSYSTÈME PEUT TENIR
brexit

Hier, une page s'est tournée. Les Vingt-Sept ont signé l'accord qui entérine la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

Précisons tout de même : avant d'entrer en application le 29 mars, le texte doit encore être ratifié par le Parlement Européen et le Parlement britannique. 

Et pour le moment, l'opposition reste féroce, ce qui s'est d'ailleurs traduit par des démissions de ministres la semaine passée.  

POURQUOI C'EST IMPORTANT : 
# Naturellement, cette décision va affecter beaucoup de secteurs, et aussi celui de la tech
# Et même si celui-ci se divise, les startups ont pourtant des chances de réussir dans ce contexte
CE QUE LE BREXIT VEUT DIRE POUR LA TECH

Cela faisait 17 mois que les négociations pour la sortie du Royaume-Uni avaient commencé. Dans l'accord signé hier, plusieurs points vont avoir un impact direct sur la tech : 

# La main d'oeuvre aura toujours le droit de travailler au UK. Certains secteurs comme la fintech reposent en effet beaucoup sur les talents européens. Le problème, c'est que certains travailleurs très convoités ont déjà quitté le pays par peur des conséquences. 

# Le libre-échange entre l'UE et le Royaume-Uni reste garanti. Enfin, en tout cas jusqu'à la fin de la période de transition, renouvelable, prévue pour fin 2020. Pour le moment, il n'est donc pas question de régulations particulières ou de taxes. 

# La libre circulation des données avec l'UE sera maintenueLà aussi, la deadline reste fin 2020. Les entreprises du secteur ont en effet besoin de pouvoir "bouger" certaines données. Il faudra ensuite s'assurer que les règles britanniques sont en accord avec celles de l'UE, notamment en terme de confidentialité des données personnelles. 

ÉTERNEL DÉBAT : VERRE À MOITIÉ PLEIN OU À MOITIÉ VIDE

Pour l'instant, certains ont peur que les négociations internes aboutissent à un No Deal le 29 mars prochain. Si on schématise, cette division s'est cristallisée autour de deux mouvements : 

1/ techUK soutient le deal 
techUK est une organisation composée de 900 entreprises importantes du secteur. Dans un communiqué paru il y a 10 jours, techUK réaffirme que ce deal de sortie est la seule solution pour garantir l'emploi et les investissements dans le secteur. 

2/ Tech For UK veut un second référendum 
De son côté, Tech For UK a employé les grands moyens : l'organisation a adressé une lettre ouverte au Premier Ministre, signé par 800 personnalités du secteur. Tech For UK s'inquiète par exemple de ne plus avoir droit à des investissements "vitaux" comme le Horizon2020, ou encore qu'à terme le UK soit obligé de recourir au brain drain

STAY CALM, AND LET ENTREPRENEURS THRIVE

Commençons par les chiffres : les investissements dans la tech ont doublé en 2017 au UK, et au Q2 2018, ils ont atteint $2 milliards, soit un tiers des investissements en Europe. 

Étonnant ? Pas tant que ça : 


# Des champions peuvent émerger lors des crises. On peut penser à Airbnb qui lors de sa création en 2008 permettait à beaucoup d'avoir des revenus complémentaires ; ou à Uber qui a profité en 2009 d'une main-d'oeuvre qui cherchait à gagner de l'argent rapidement. 

# Les startups connaissent déjà les frictions entre les différents pays européens. Si certaines industries profitent d'un marché unifié au niveau de l'UE (énergie, biens matériels...), ce n'est pas le cas pour les transports urbains ou encore la santé... 

# Londres produit des acteurs qui jouent sur la scène internationale. Si l'anglais est son premier atout, la capitale britannique habite surtout un écosystème entrepreneurial avancé, condition nécessaire pour faire naître des champions. 

Mais pour le moment, on va attendre de voir comment le Parlement va recevoir cet accord. 


 NOW PLAYING... London Calling - The Clash (1979). Classics Bon début de semaine ! 🖖

VOUS AVEZ AIMÉ ? 

         
Share
Tweet
Share
REJOIGNEZ NOTRE GROUPE PRIVÉ
INSCRIPTION       ARCHIVES 
Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, All rights reserved.
*|IFNOT:ARCHIVE_PAGE|* *|LIST:DESCRIPTION|* *|END:IF|*

Modifier ses préférences ou Se désinscrire