Chine sur la Lune : un pas de plus dans la conquête spatiale (et la transformation de notre espèce)

*|MC:SUBJECT|*
Aller sur Mars, ça semble un bel objectif. Mais au fond, saisit-on vraiment ce que signifie devenir une espèce multi-planétaire ? 
09.01.2019
Planet
FORWARDEZ-NOUS 
CHINE SUR LA LUNE : UN PAS DE PLUS DANS LA CONQUÊTE SPATIALE (ET LA TRANSFORMATION DE NOTRE ESPÈCE)
Conquête de Mars

Jeudi dernier, le module chinois Chang'e-4 a réussi son alunissage après trois semaines de voyage. 

Une petite particularité : c'est la première fois qu'un engin spatial se pose sur la face "cachée" de la Lune (que nous ne voyons jamais depuis la Terre) pour y récolter des informations. 

Ce n'est pourtant que le début... Un vol habité chinois vers la Lune est prévu pour 2022, et le pays ne cache plus ses ambitions d'aller sur Mars. 

POURQUOI C'EST IMPORTANT : 
# Cette mission fait sans aucun doute de la Chine un grand de la conquête spatiale.
# Mais cela confirme surtout que la Lune est une étape privilégiée pour la colonisation de Mars et l'exploration du deep space. 
LA CHINE FAIT MAINTENANT PARTIE DU CLUB 

Depuis la fin de la Guerre Froide, l'échiquier des puissances spatiales s'est quelque peu redéfini : 

# La Russie et les USA, suivie par l'Europe, restent les deux grandes puissancesMais autrefois ennemies, elles misent depuis quelques années sur la coopération pour faire avancer la science (et surtout garder leur avantage). La Station Spatiale Internationale, gérée par les deux pays, en est le symbole. 

Les interférences russes dans l'élection américaine de 2016 ou la question syrienne ne semble pas affecter la coopération. 

# Mais la Chine risque de bouleverser cet équilibre. La Russie pourrait être intéressée par une alliance pendant que les États-Unis et la Chine se livrent une guerre commerciale sans merci et que Donald Trump annonce la création d'une Space Force qui bouscule la neutralité de l'espace. 

La Chine ne dévie pas : son budget spatial augmente ($10 milliards en 2018), c'est elle qui a lancé le plus de fusées cette année et cette mission lunaire confirme ses avancées. 

Nombre de fusées lancées
MAIS POURQUOI VEUT-ON ABSOLUMENT DÉCROCHER LA LUNE ?

Pour pas mal de raisons (hormis l'opportunité commerciale, même si le premier touriste lunaire vient d'être choisi 🙃) :  

1/ C'est d'abord un moyen d'assoir sa puissance géopolitique. Pour la Chine, la Lune était symbolique :  elle était la chasse gardée des USA avec qui elle est en tension, elle est à reconquérir (la dernière mission lunaire habitée était en 1972), et personne n'avait exploré sa face "cachée". En novembre, le Vice-Président américain Mike Pence a d'ailleurs annoncé que les US allaient y retourner.

2/ Cela comporte bien évidemment un intérêt scientifique. La mission du rover de Chang'e 4 est principalement de collecter des échantillons et d'analyser quels minéraux sont présents. On sait déjà qu'il y a de la glace sur la Lune, mais aussi de l'helium-3, un élément qui pourrait alimenter les réacteurs de futurs vaisseaux spatiaux. 

3/ Mais surtout : la Lune, considérée comme le "huitième continent", est une porte d'accès pour explorer l'espace. L'extraction d'éléments pouvant servir comme carburants pousse les pays à continuer les missions spatiales, et même à concevoir des bases lunaires. 

SI ON VEUT ALLER PLUS LOIN, SOYONS CLAIRVOYANT

La Lune serait alors la première étape d'une longue quête, dont la prochaine destination est Mars. 

Pourquoi cette lubie ? 
1/ Après Vénus, c'est la planète la plus proche de la nôtre. Problème : avec sa pression atmosphérique et sa température hyper élevée, Vénus semble un mauvais choix. 
2/ Mars semble donc la meilleure option, avec des conditions acceptables, malgré des défis de taille (radiations cosmiques, atterrissage...).

Résultat : l'idée de la colonisation de Mars par l'espèce humaine a fait son chemin dans l'esprit du grand public. Films (Seul sur Mars...), plan de colonisation d'Elon Musk, camp chinois de mise en conditions dans le désert de Gobi... Tout y est. 

Le résultat caché : l'Anthropocène (l'ère de l'Homme et de son impact sur la Terre) pourrait être la première période géologique d'une espèce multi-planétaire.

De fait, notre impact sur Mars est aussi à prendre en compte. Car nos futures activités martiennes (minage de ressources, transports...) vont considérablement altérer l'environnement de cette planète (introduction de bactéries, modification de l'atmosphère...) dès que l'on y posera le pied, et auront des conséquences irréversibles. 

Si c'est pour coloniser une autre planète, autant prendre en compte nos erreurs commises sur la première.  


 NOW PLAYING... Jet Fuel - Mac Miller (2018) | On est ravis d'être de retour parmi vous, et on vous souhaite le meilleur pour 2019 Au lieu de faire des prédictions pour cette année, on a d'ailleurs opté pour une rétrospective des choses les plus structurantes qu'on a apprises avec vous l'année passée. Bonne journée 🖖

VOUS AVEZ AIMÉ ? 

         
Share
Tweet
Share
REJOIGNEZ NOTRE GROUPE PRIVÉ
INSCRIPTION       ARCHIVES 
Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, All rights reserved.
*|IFNOT:ARCHIVE_PAGE|* *|LIST:DESCRIPTION|* *|END:IF|*

Modifier ses préférences ou Se désinscrire