Diamonds are forever : a myth

*|MC:SUBJECT|*
Le diamant est l'un des plus beaux coups marketing contemporains. Et à l'avenir, pas sûr que nous fassions la différence entre une pierre synthétique et naturelle.
diamonds are forever
25.03.2019


DIAMONDS ARE FOREVER : A MYTH

Il y a quelques jours, la très puissante association des producteurs de diamants DPA a annoncé que la production mondiale allait chuter de 33% d'ici à 2030.

Derrière cette manœuvre, les géants du secteur veulent protéger le cours de la pierre précieuse.

Mais surtout : ils veulent faire une place (en or) au diamant de synthèse.
Pourquoi c'est important : les producteurs raréfient sciemment les diamants naturels pour maintenir des prix hauts et entretenir le désir. Mais derrière, ils investissent en masse sur les diamants de synthèse, nouvel atout pour séduire les millenials et l'industrie.  
Le cartel du diamant fixe les règles du jeu

Dès l'année prochaine, une des plus grandes mines de diamant du monde située en Australie va fermer ses portes, entraînant la chute de la production mondiale de 10%.

Derrière cette décision, un cartel très puissant : la Diamond Producers Association (DPA) qui représente les intérêts des plus grands producteurs comme De Beers (Afrique du Sud), Alrosa PJSC (Russie) ou encore Dominion Diamond (Canada). Ensemble, ils se partagent les $82 milliards du marché mondial.

La DPA veut réduire drastiquement l'offre des diamants "naturels" pour maintenir des prix hauts dans le futur.

Prévision de la production mondiale de diamants - 2014 to 2050 - en million de carats (Statista)

Dans l'inconscient collectif, le diamant est un produit exclusif et inaccessible. Pourtant, à l'état naturel, le diamant est l'une des pierres précieuses les plus abondantes sur Terre.

Ce mythe est le résultat d'un des plus beaux coups marketing du XXème siècle réussi par De Beers : le diamant comme symbole de l'amour éternel, le slogan "Diamonds are forever" et des pubs affichant Marilyne Monroe portant la célèbre pierre. 

Le graal, c'est le diamant synthétique

Les premiers diamants synthétiques ont été développés dans les années 1950 par le conglomérat General Electric. Dans les 80's, une nouvelle méthode apparaît. 

La promesse : une qualité identique au diamant naturel (impossible de détecter la différence à l’œil nu) pour un coût de production 30% moins élevé. Concrètement, des machines "couvent" des graines de diamant qui contiennent des atomes de carbone en maintenant une pression et une température très élevée. 

Au delà du prix, le diamant synthétique offre un visage plus respectueux de l'environnement et des hommes en se posant en alternative des "blood diamonds", des pierres extraites dans conditions inhumaines et dans des zones de conflits. 

De plus en plus d'entreprises apparaissent donc sur ce marché. L'entreprises américaine Diamond Foundry a levé plus de $100 millions (notamment auprès de Dicaprio), la startup suisse LakeDiamond développe un nouveau type de réacteur pour les fabriquer... 

Et il faut s'attendre à en voir partout 

Avec cette méthode, De Beers et son unité dédiée Element Six (un des leaders du marché) commercialise des diamants à $800 le carat, cinq fois moins cher qu'un diamant naturel.

Dans le viseur, les millennials : $20 millions dépensés en campagnes marketing sur les marchés US et Chinois pour une cible qui cherche des pierres plus "éthiques". 

Mais la joaillerie ne semble par le marché le plus excitant pour ces pierres de synthèses. Leurs propriétés intéressent en effet plusieurs secteurs de haute technologie : 
1/ Les laser ultra-puissants ont besoin de diamants non contaminés en hydrogène et très purs. 
2/ Lorsqu'on laisse sciemment des petits trous de la taille d'un atome à l'intérieur, ils peuvent capter des champs magnétiques et être utilisés en imagerie médicale
3/ Cette déficience pourrait aussi être utile pour l'informatique quantique

Bref, les diamants ne sont peut-être pas éternels, mais ils sont sûrement là pour durer. 


"Diamonds are not forever"

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL

 



Pour ceux qui sont un peu control freak

On connaissait déjà les technologies chinoises pour surveiller sa population et les Ouïghours. En fait, la reconnaissance faciale, l'IA et le microtargeting sont devenus le nouveau toolkit des régimes autocratiques pour propager leur propagande. 

>> La nouvelle capitale égyptienne, qui est en train d'être construite à 50km du Caire, sera bourrée de caméras et de capteurs, et aura un "méga centre de contrôle". 
 


FB | TWTTR | LKDIN | MAIL
 

"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées" - W.Churchill

Depuis que le PIB a été adopté par les économistes dans les 40's, il y a eu... Internet. Et comme son calcul prend peu en compte l'activité en ligne, il ne reflette plus vraiment la santé économique d'un pays. Les économistes plancheraient donc sur le GDP-B, qui comptabilisera les services numériques gratuits. Il était temps. 

>> Si l'on avait comptabilisé les bénéfices de Facebook, cela aurait ajouté 1,54 point de PIB aux US entre 2004 et 2017. 

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL


L'argent pousse peut-être aux arbres 

Après quelques années de sécheresse, la cleantech est en train de raviver l'intérêt des investisseurs. La technologie star pour faire fac au réchauffement climatique ? Capturer et retirer le carbone de l'atmosphère. En octobre, le célèbre incubateur de startups californien YCombinator a même lancé un programme dédié à ces technologies. 

>> La semaine dernière, la startup canadienne Carbon Engineering à levé $68 millions pour son ventilateur géant qui imite la capture du carbone qu'effectuent les arbres. 

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL
 
 

  NOW PLAYING... Patience - Tame Impala (2019) | Le printemps est enfin de retour Bon début de semaine 🖖
 

VOUS AVEZ AIMÉ ?

         

 

NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS SOUTENIR
Les révolutions qui changent notre monde se font grâce à l'envie et la détermination d'acteurs et entreprises qui décident de bousculer les règles. 

On vous met à l'honneur : pour sponsoriser nos newsletters, contactez-nous par email ;) 
INSCRIPTION       ARCHIVES      MISSION
Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, All rights reserved.
*|IFNOT:ARCHIVE_PAGE|* *|LIST:DESCRIPTION|* *|END:IF|*

Modifier ses préférences ou Se désinscrire