Amazon et Alibaba surfent sur le Ramadan pour prendre l'avantage au Moyen-Orient

*|MC:SUBJECT|*
Aujourd'hui, les dealers profitent des téléphones portable, les compagnies aériennes doivent lutter contre la honte de prendre l'avion, mais avant ça...
jeff-bezos-Ramadan
Amenée avec  | Le guide ultime pour travailler avec des développeurs freelances  

 

Amazon et Alibaba surfent sur le Ramadan pour prendre l'avantage au Moyen-Orient


Les géants du e-commerce ont l'air d'aimer les fêtes culturelles. On savait qu'Alibaba profitait du jour des célibataires chinois ; maintenant, c'est au Moyen-Orient qu'il livre bataille avec Amazon autour du Ramadan. 


 Pourquoi c'est important

Le e-commerce ne représente que 2 % des achats au Moyen-Orient. Amazon et Alibaba veulent sauter sur l'opportunité, et resserrent surtout leurs liens avec cette région stratégique. 


Le Ramadan est l'occasion parfaite

Pour les musulmans, le Ramadan est l'occasion de se retrouver en famille et de s'offrir des cadeaux notamment lors de l'Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui a eu lieu hier soir.

Même si les ventes en ligne ont doublé pendant cette période, le e-commerce est encore faible dans la région : $8.3 milliards ont été dépensés en 2018 ($535 milliards en Europe).

En cause : la livraison peu fiable et les délais d'attente souvent très longs.


Que la bataille commence

Au Moyen-Orient, le e-commerce croît de 25 % par an. Au delà des promotions spéciales Ramadan, Amazon et Alibaba veulent faire leur trou :

Du côté d'Amazon : le rachat de Souq.com en 2017 pour $580 millions lui a permis de lancer son premier site en arabe cette année. Il a investit massivement dans la logistique avec 3 centres de livraison aux Emirats.

Du côté d'Alibaba : le site a multiplié les campagnes marketing pour faire connaitre AliExpress avant le Ramadan avec des pop-up store misant sur l'esprit familial et promet des livraisons en 6 jours depuis la Chine pour ses clients saoudiens et émiratis.

Mais... le magnat de l'immobilier dubaïote Mohamed Alabbar ne compte pas se laisser faire. Il a lancé le concurrent Noon, directement financé par le fonds souverain saoudien. 


La région devient plus qu'essentielle

Alibaba a l'ambition de livrer en 72 heures partout dans le monde. Et comment on fait ça ? En installant des centres logistiques au Moyen-Orient, un carrefour stratégique. Sa partie logistique Cainiao vient d'ailleurs de s'associer avec Emirates SkyCargo pour remplir cette mission.

Amazon veut lui faire croître AWS dans cette région inexploitée. Ça tombe bien, toutes les agences gouvernementales du Barheïn ainsi que son fonds souverain viennent d'adopter son service cloud. Ce n'est que le début.  



'Amazon et Alibaba jouent à Risk'

 

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL
 



par... 


Qu'est-ce qui motive à tout plaquer pour devenir freelance ? 


Apparemment pas mal de choses : en France, le nombre de freelances a triplé en 10 ans. Mais laissons Comet, plateforme qui trouve les meilleurs freelances tech & data pour les entreprises, nous donner la réponse


Être freelance au 19ème siècle

Il y a 150 ans, les travailleurs indépendants servaient à étancher la soif de productivité des entreprises industrielles. 

Le salariat a ensuite pris le dessus grâce à ses avantages (revenu fixe, protection sociale...). Aujourd'hui, les freelances valorisent flexibilité, challenge et développement personnel.    


Le salariat ne suffit plus

Le freelancing est une voie prisée par les développeurs et métiers data, des profils rares et très demandés. 

Pour ne pas voir leurs projets bloqués par manque de talents, les entreprises doivent maintenant intégrer cette catégorie d'actifs (même Google et Apple travaillent avec autant de freelances que d'employés)Mais quelle est la meilleure manière de travailler avec eux ?

Demandez à Comet : leur guide complet explore les motivations profondes de ces freelances, donne les clés pour mieux collaborer avec eux et inclut des témoignages exclusifs d'entreprises comme Deezer ou de juristes comme Parallel Avocats. 

Tous les insights en accès libre ici



 

Pourquoi l'apparition des téléphones a profité aux dealers


A son apogée à la fin des années 80, le taux de criminalité a quasiment été divisé par 2 en 25 ans aux US. Et trois chercheurs de l'université de Columbia pensent que c'est grâce à la démocratisation des téléphones portables.
 

Je vous laisse ma carte ?

Les téléphones ont révolutionné la manière dont les drogues sont vendues. Comme les clients peuvent téléphoner à leur dealer, le contrôle de leurs "territoires" a un rôle beaucoup plus marginal. Les guerres entre gangs ont drastiquement diminué. 

Résultat :  les homicides ont baissé de 30 % en 10 ans aux États-Unis.


Dans les faits, c'est pas si simple

Plus de 16 théories différentes tentent d'expliquer la chute du taux de criminalité aux US qui reste une énigme sociologique.

Une des plus célèbres étant celle de Steven Levitt qui explique dans son livre Freakonomics comment la légalisation de l'avortement a permis de faire reculer le crime.

Dans les faits, Il est difficile d'isoler une variable responsable à 100 %. Des tendances de fond ont aussi largement contribué comme l'augmentation des effectifs de police, des revenus de la population et la baisse du chômage.
 

 The takeway

Les dealers ont souvent plusieurs coups d'avance. Après les téléphones, ils se sont mis à vendre sur le dark web, longtemps resté à l'abris des regards. Aujourd'hui, c'est devenu des pros de Tinder et d'Instagram pour trouver leurs clients. What's next?
 

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL
 




Comment les compagnies aériennes comptent gérer la honte de prendre l'avion


Ça a commencé avec le hashtag #flygskam en Suède l'année dernière ; c'est devenu le sujet de conversation principal du congrès annuel de l'Association internationale du transport aérien à Séoul ce week-end : la "honte de prendre l'avion" fait peur aux compagnies aériennes. 


La conscience écologique se fait sentir 

S'il ne représente "que" 2 à 3% des émissions de CO2, l'avion ressort en tête des modes de transport les plus polluants. En 2018, Ryan Air a été classé parmi les 10 plus gros pollueurs d'Europe. 

Et donc : la conscience écologique conduit de plus en plus de personnes à boycotter l'avion, particulièrement les jeunes (leurs portraits sont ici), et réduit le trafic aérien (-6% sur les vols domestiques en Suède). 


Les compagnies aériennes ripostent

Lors de la conférence, l'ex-PDG d'Air France Alexandre de Juniac a souligné que les vols qui avaient amené les participants consommaient deux fois moins qu'un vol de 1990 grâce à l'optimisation des avions. 

Alors quelles stratégies ?  

1/ D'ici 2022, la première raffinerie de bio-carburant aéronautique va voir le jour en Europe, et KLM s'est engagé à en acheter 75 000 tonnes par an. 
2/ Investir dans des matériaux plus légers. 
3/ Peut-être se mettre d'accord sur un espace aérien commun en Europe qui limiterait les émissions.


 The takeway

Les compagnies aériennes vont devoir convaincre. Car au delà du no fly movement, elles redoutent surtout une taxe sur kérozène qui fait son chemin. Et pendant ce temps-là... les entreprises ferroviaires européennes en profitent

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL
 


  NOW PLAYING... August 10 - Khruangbin |  Ça s'écoute aussi très bien en juin.  



VOUS AVEZ AIMÉ ?

         

FORWARDEZ-NOUS !
INVITER DES AMIS PAR EMAIL
INSCRIPTION       ARCHIVES      MANIFESTO
Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, All rights reserved.
*|IFNOT:ARCHIVE_PAGE|* *|LIST:DESCRIPTION|* *|END:IF|*

Modifier ses préférences ou Se désinscrire