Avec l'IA, les tournois de tennis jouent un coup gagnant

 

Avec l'IA, les tournois de tennis jouent un coup gagnant

 

Alors que l'US Open s'achève, la star de cette année n'aura pas seulement été Raphael Nadal... mais l'IA qui s'est invitée dans tous les secteurs du tournoi.
 

La technique de Nadal est mise à nu

Pendant le tournoi, certains joueurs ont eu l'occasion de tester le prototype d'IBM Coach Advisor, un logiciel qui analyse un tas de données dont l'énergie dépensée et la compare à la performance en temps réel.

Il permet de rendre les entraînements plus efficaces et d'anticiper les blessures notamment lorsque l'effort physique est trop intense.
 

C'est aussi bon pour le business

En analysant les signaux sonores (cris de la foule, puissance de frappe, bruits des baskets sur le court), l'IA d'IBM est capable de déterminer les moments clés du match et permet la création rapide de vidéos à diffuser sur les réseaux sociaux et les chaînes de télé. 

C'est capital : pour l'US Open, les sponsors assurent $65 millions de recettes (30 % des recettes du tournoi) et il faut leur donner de la visibilité. JP Morgan, payerait $15 millions par an pour être sponsor majeur... et surtout très visible sur les vidéos.
 

 The takeaway

1/ Certaines équipes de NBA travaillent aussi avec STATS, un logiciel qui peut analyser les performances d'un joueur (comme sa vitesse) à partir d'une simple vidéo.

2/  Les tournois comme l'US Open peuvent devenir encore plus lucratifs. Pour info, la marge bénéficiaire de Roland Garros dépasserait déjà les 50 %.