Google s'amuse avec des trolls russes pour nous montrer comment manipuler l'opinion 

*|MC:SUBJECT|*
Aujourd'hui, on a appris comment Spotify vendait nos émotions et comment protéger le commerce international, mais avant ça...
BIG NEWS : on annonce un nouveau produit ce soir à 18h30. Surveillez bien vos emails... on a hâte ! ;)

 

Google s'amuse avec des trolls russes pour nous montrer comment manipuler l'opinion 


Jigsaw, une unité de "recherche publique" d'Alphabet, a payé un service de manipulation médiatique russe pour mener une expérience sur le trolling. Et les résultats valent le détour. 


 Pourquoi c'est important

Ces outils deviennent très accessibles. Inquiétant pour les élections à venir, mais aussi parce que les trolls deviennent très inventifs. 


Comment désinformer pour $250

Staline est-il un héros ou un criminel ? C'est sur ce sujet controversé en Russie que Jigsaw a décidé de mener son expérience :

1/ Ils ont mis en ligne le site  Down With Staline puis fait appel aux services de SEOTweet (qui n'était pas au courant de l'expérience) pour engager une campagne de désinformation contre ce même site.

2/ Pour $250, SEOTweet a commencé à attaquer le site sur Twitter avec des arguments pro-staline.

Résultat : plus de 750 tweets et des centaines de posts sur des forums sont apparus, tous défendant Staline et par la même occasion la politique de Poutine.


Une méthodologie contestable mais qui en dit long

L'expérience montre que l'utilisation de ces services est accessible à tous. 

Autre exemple : en décembre, les démocrates ont discrédité le candidat républicain aux élections sénatoriales d'Alabama en lui créant de faux soutiens russes. Reid Hoffman, le fondateur de LinkedIn, avait même du s'excuser publiquement pour avoir participé au projet. 

Ça pose aussi la question du rôle de Jigsaw. Jouant la carte philantropique, il est opéré de la même manière que Google, YouTube ou Gmail. Pourtant, cette expérience aurait pu avoir des conséquences regrettables sur la relation russo-américaine. 


Les trolls n'ont pas dit leur dernier mot

La semaine dernière, Twitter a suspendu plus de 5000 faux comptes utilisés pour mener des campagnes d'influence liées à l'Iran, à la Russie et au mouvement indépendantiste catalan.

De son côté, Facebook a décidé de rendre publiques les données liées à la publicité politique, comme le montant dépensé et le reach des publications.

Sauf que... Les trolls changent de tactique en vue de l'élection américaine de 2020. Au lieu de créer du contenu, ils amplifient du contenu clivant en piratant des comptes légitimes. Ajoutons à ça les deep fake, et les élections vont devenir un vrai casse-tête.



'Bon courage pour 2020 Zuck !'

 

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL
 




 

Comment Spotify gagne de l'argent grâce à nos émotions


La musique que l'on écoute donne des informations capitales aux plateformes de streaming capables de connaître nos sentiments et notre humeur...pratique pour faire du business avec.


Êtes-vous heureux ? 

La section moods de Spotify héberge des playlists comme Sad songs, Rage Beat ou Happy Beats.

Officiellement, la catégorie est au service d'une expérience client optimale avec des playlists personnalisées. En 2016, Spotify s'était d'ailleurs offert Echo Nest, une startup spécialiste de la recommandation musicale. 

Officieusement, Spotify revend ces données aux annonceurs pour qu'ils ciblent l'humeur des auditeurs.


Spotify a sa wishlist

Derrière cette stratégie, deux ambitions :

1/ Rivaliser avec Google et Facebook dans la pub, en capitalisant sur ses 110 millions d'utilisateurs de sa version gratuite. L'entreprise a d'ailleurs noué un partenariat avec WPP, holding qui détient plusieurs grosses agences marketing, leur donnant accès à la base de données des utilisateurs Spotify (avec des informations sur l'humeur, la localisation et l'activité pratiquée).

2/ Être vu comme une plateforme mood-boosting. En analysant nos émotions Spotify veut devenir un coach personnel et nous rendre heureux en se vendant comme positive enhancer aux marques.
 

 The takeway

Jusque-là Spotify avait réussi à écarter le sujet de la vie privée. Mais ne cachant plus son amour pour la publicité, il s'expose au rejet des utilisateurs. Déjà qu'il ne s'est pas fait que des amis parmi les producteurs...
 

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL

 






Après les attaques du Golfe d'Oman, place au casse-tête de la sécurité des principales routes maritimes


Jeudi, deux pétroliers (japonais et norvégien), ont été la cible de mystérieuses explosions en mer d'Oman, proche du détroit d'Ormuz. Les raisons de ces attaques ne sont pas encore très claires, mais mettent en lumière un talon d'Achille du commerce international. 


Le détroit d'Ormuz est un boulevard

Reliant le Golfe Persique au Golfe d'Oman, ce détroit est une des principales routes pour le transport du pétrole (1/3 du commerce mondial) et du gaz liquéfié car il relie les grands pays producteurs à l'Océan Indien. 

C'est aussi l'une des zones les plus militarisées au monde : l'Iran a un port militaire à l'entrée du détroit et la 5ème flotte des Etats-Unis est basée au Bahrein. 


Apparemment, il va falloir mieux le protéger  

40 pétroliers traversent le détroit chaque jour, et les États du Golfe craignent les attaques de torpilles et de drones. Mi-mai, trois pétroliers avaient eux aussi été sabotés dans des conditions mystérieuses

Trump a évoqué l'idée d'escorter les pétroliers avec des bateaux armés, mais c'est pas pratique et très cher. A part renforcer la présence militaire dans les ports et en mer, difficile d'assurer la sécurité. 


 The takeway

Trois choses : 
1/
Le prix du baril de pétrole s'est envolé suite aux attaques. 
2/ Idem pour les assurances des pétroliers en hausse de 35%, soit $25000 par jour. 
3/ Les US accusent l'Iran, qui répondrait aux récentes sanctions américaines sur les métaux iraniens. Perturber le trafic pétrolier reste une arme redoutable...
 

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL
 


  NOW PLAYING... Disco Ulysses - Vulfpeck (2019) | Quoi de mieux pour attaquer la semaine ?



VOUS AVEZ AIMÉ ?

         

FORWARDEZ-NOUS !
INVITER DES AMIS PAR EMAIL
INSCRIPTION       ARCHIVES      MANIFESTO
Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, All rights reserved.
*|IFNOT:ARCHIVE_PAGE|* *|LIST:DESCRIPTION|* *|END:IF|*

Modifier ses préférences ou Se désinscrire