Avec ses $300 millions, Lemonade veut assurer le monde entier

*|MC:SUBJECT|*
Aujourd'hui, entrez dans la finance de l'ombre, suivez en streaming la stratégie de Disney, mais avant ça...
gif-limonade-planet
INVITER DES AMIS PAR EMAIL
15.04.2019

 

Avec ses $300 millions, Lemonade veut assurer le monde entier

Lemonade, l'assurance habitation nouvelle génération, vient de lever $300 millions auprès de Softbank pour partir à la conquête des millenials européens.

La startup assure déjà plus de 500.000 personnes et a annoncé $100 millions de CA pour 2019. 

Pourquoi c'est important : la défiance des consommateurs vis-à-vis des assurances n'a jamais été aussi grande. Pour les nouveaux entrants, l'assurance n'est qu'une couverture : ils veulent s'attaquer à la maison connectée.

Ras-le-bol = terreau fertile 

L'assurance est l'une des industries où la défiance des consommateurs est la plus haute. Ceux-ci recherchent une expérience simple et veulent considérer l'assurance comme un "bien commun" et non comme une nécessité désagréable. 

Et même si la réglementation reste lourde, les barrières tombent. Le capital est accessible (Lemonade a levé $13 millions sans démo pour lancer son service dans l'État de New York), et la technologie permet la gestion des tarifications et la scalabilité

Aux États-Unis, le marché de l'assurance habitation pèse $1000 milliards. Lemonade veut s'attaquer aux jeunes propriétaires et aux jeunes locataires urbains.
 

Et elle sait s'y prendre pour casser les codes de l'industrie

Son modèle repose sur deux piliers :

# Une totale transparence et une expérience fluide : elle prend 20 % de frais sur le prix de l'assurance et assure en quelques minutes. 

# L'utilisation du machine learning : son IA analyse les cas en quelques secondes et lui permet une maîtrise des coûts liés à la fraude (qui coûte très cher aux assurances) en appliquant la science des comportements

Et le petit plus : le surplus des cotisations est reversé à un organisme caritatif, afin d'inciter les assurés à ne pas faire de fausses déclarations et de répondre à leur soif d'éthique.


Et derrière, elle voudra sûrement connecter toutes nos maisons

En Europe, Lemonade va affronter des start-ups déjà implantées comme Luko ou Neos. Cette dernière propose d'installer des capteurs intelligents dans nos maisons pour prévenir les fuites d'eau. Ces devices sont bons pour l'acquisition client et bons pour la gestion des risques. 

Le modèle derrière : le product-as-a-service, on n'achète plus une alarme incendie mais un service de protection complète pour nos maisons contre le feu, incluant l'abonnement à une assurance.

Mais, pas si vite. Car les géants ont aussi vu le filon. Google, via sa filiale d'objets connectés Nest, s'est associé avec une assurance habitation pour proposer Nest Protect.

Bref, après la tempête des néobanques, les neoassurances semblent bien décider à s'attaquer à une industrie bien en place. 



'When life gives you lemons...'


FB | TWTTR | LKDIN | MAIL

 


 

Le shadow banking fait son grand retour -- et ça sent pas bon pour notre système financier

Les activités de la "finance de l'ombre" - c'est-à-dire en dehors du système bancaire traditionnel - sont en hausse et représentent maintenant $52 billions d'actifs. Les US sont en tête (15 billions) et la Chine suit de près (8 billions). 
 

On en garde un mauvais souvenir

Hedge funds, banques d'affaires, fonds de titrisation... Tous les acteurs du shadow banking n'obéissent pas aux mêmes régulations que les banques traditionnelles ce qui leur permet de faire des investissements bien plus risqués.


Le problème : l'interconnexion étroite avec les banques. Si un maillon de la chaîne est brisé, tout le système est en péril. C'est l'une des causes de la crise financière de 2008. 


Et contre toute attente...

La crise n'a fait que renforcer l'importance du secteur. Les mesures prises au lendemain de 2008 visaient à réduire la part de risque pris par les grandes banques, la redonnant de fait au shadow banking.

A cause des régulations, les prêts directs - comme des prêts bancaires, mais sans la banque - sont par exemple gérés en majorité par ces acteurs qui recherchent du rendement. Mais ils sont de plus en plus risqués


The takeway

L'interconnexion est le plus grand danger : car s'ils agissent comme des "tampons", plus les acteurs du shadow banking investissent dans des produits financiers risqués, plus ils présentent des faiblesses qui peuvent entraîner une crise systémique. 



 FB | TWTTR | LKDIN | MAIL

 



Disney veut nous prouver que le contenu est roi

Et un de plus : Disney a lancé en fin de semaine dernière, son offre de streaming à $6.99/mois qui sera disponible en novembre. 
 

Disney avait préparé son coup depuis longtemps 

Après le rachat de LucasFilm (Star Wars) en 2012 et de la Century Fox en 2017, le catalogue des licences Disney est devenu impressionant (Marvel, Pixar, X-men...).

Disney a aussi un pied dans le sport avec ESPN et Sky Sports, dans les chaînes de télévision avec National Geographic et même dans la distribution streaming avec Hulu (dont il détient 60 %).


All-in sur le contenu

Disney veut donc jouer sur son catalogue pour attirer des abonnés : Disney +, Hulu et ESPN+ pourraient même être groupés au sein d'une seule offre.

Un coup dur pour Netflix qui pourrait voir ses licences Disney retirées de son catalogue dès la fin de 2019. Du coup, il prévoit d'investir plus de $15 milliards cette année dans ses Netflix Originals

Disney vise les 90 millions d'abonnés d'ici 2024 (139 millions pour Netflix). 


The takeway

Ce qui est en jeu, c'est le marché de l'attention : Disney devra non seulement faire face à Amazon et Netflix, mais aussi aux nouveaux challengers du gaming comme Fortnite. Et contrairement à Netflix, Disney est parti du contenu pour aller vers la distribution. Ce qui a l'air de plaire aux investisseurs : l'action a pris 15% depuis l'annonce. 



 FB | TWTTR | LKDIN | MAIL

 


  NOW PLAYING... Sky Kisses - KEDR LIVANSKY (2019) |  Une petite pépite russe pour débuter la semaine 🖖



VOUS AVEZ AIMÉ ?

         

 
INSCRIPTION       ARCHIVES      MISSION
Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, All rights reserved.
*|IFNOT:ARCHIVE_PAGE|* *|LIST:DESCRIPTION|* *|END:IF|*

Modifier ses préférences ou Se désinscrire