Les thérapies pour soigner les maladies mentales sont en train de changer de dimension

*|MC:SUBJECT|*
Aujourd'hui, on a compris comment le Népal pique le business du thé Darjeeling, on a fêté les 10 ans de la belle stratégie de Microsoft Bing,  mais avant ça...
freud-AI-gif

 

Les nouvelles thérapies qui soignent les maladies mentales sont en train de changer de dimension


Follow the money. Talkspace, l'app américaine qui veut soigner la dépression, vient de lever $50 millions. 

C'est son deuxième coup de force après la signature d'un partenariat avec l'assureur américain Optum qui va rendre l'app disponible à ses 2 millions d'assurés. Et c'est loin d'être un cas isolé. 


 Pourquoi c'est important

La santé mentale reste un tabou pour beaucoup de patients. L'objectif des solutions numériques : les aider à franchir le pas et construire de nouveaux modèles. 


Personne n'en parle, mais la situation est catastrophique  

Selon l'OMS, 615 millions de personnes souffrent de dépression ou d'anxiété dans le monde et 70 % ne seraient pas traitées.

En cause : le prix des consultations (de $75 à $300/heure) et la difficulté des patients à se livrer (28 % raconteraient même n'importe quoi à leur thérapeute).

Un vrai problème de santé publique qui touche 10 % des français et coûte $210 milliards par an aux US.


Allez, il est temps d'aller consulter

Les startups prennent donc le problème à bras-le-corps :

# En donnant accès à des thérapeutes en ligne : pour 49$/semaine, les clients de Talkspace peuvent discuter par SMS avec 3000 thérapeutes certifiés. La startup Ginger propose elle le même service destiné aux employés d'entreprises comme Buzzfeed ou Pinterest

Les résultats sont là : un suivi pendant 8 semaines aide à aller mieux dans 75 % des cas. 

# En utilisant la technologie pour améliorer les thérapies : la startup espagnole Psious se sert par exemple de l'Oculus pour traiter les phobies en mettant les patients en situation. Reflectly propose elle un journal intime interactif qui fait réfléchir sur ses problèmes de la journée. 


Et ça nous mène tout droit au diagnostic 

Si les algorithmes sont utilisés dans la détection de cancers, ils sont aussi utiles pour diagnostiquer des maladies mentales.

Exemple : Ellie est une IA testée par l'armée américaine qui analyse la communication verbale et non verbale par webcam (traits du visage, gestuelle...). Elle s'est montrée plus performante que les médecins pour détecter les troubles post-traumatiques des soldats, plus à l'aise pour se confier. 

Mais comme toujours, une question existentielle subsiste : qui est responsable lors d'un mauvais diagnostic par l'IA et des conséquences sur la vie d'un patient ? Pas si simple... 



'Souriez, vous êtes soignés'

 

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL
 




 

Comment le Népal est en train de piquer le business du thé Darjeeling


Après 150 ans de culture, le thé noir du Népal est enfin devenu une marque déposée en mars dernier. Il était temps : longtemps resté dans l'ombre de son voisin indien, le luxueux Darjeeling, le thé népalais est en train de prendre


Darjeeling a des petits soucis 

En 1848, la British East India Company embauche le botaniste Robert Fortune pour voler des buissons de thé en Chine pour les planter à Darjeeling, en Inde. Les colons britanniques recrutent alors la main-d'oeuvre locale pour exploiter les plantations.  

Et un siècle et demi plus tard... le Darjeeling produit 8000 tonnes de thé par an, et génère $100 millions de ventes. Mais entre les grèves dues au bas salaires, un conflit ethnique, l'érosion des sols et la contrefaçon, la production a grandement diminué. 


Le Népal a senti le coup

À quelques kilomètres de là, des entrepreneurs népalais cultivent du thé dans les hauteurs de l'Himalaya. Ici, pas de bagage colonial, des sols riches et un savoir-faire local. 

Le thé népalais devient de plus en plus populaire. On doit à la région beaucoup des thés blancs, une variété qui a la cote auprès des consommateurs à cause de ses effets bénéfiques sur la santé (et de gros coups marketing). 


 The takeway

Depuis 2017, la demande américaine et européenne pour le thé népalais a explosé. C'est bien sûr dû à la baisse de la production du Darjeeling, mais aussi d'un engouement particulier pour des thés "rares" et de haute qualité dans ces régions.  

 

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL

 






Petit à petit, Microsoft Bing fait son nid


Le moteur de recherche de Microsoft fête ses 10 ans. Et même s'il a beaucoup souffert au début de la compétition avec Google, il se débrouille très très bien. 


Trois fois plus de revenus publicitaires que Twitter 

Bing génère $7.5 milliards annuels en revenus publicitaires. Ok, on est encore loin de Google ($120 milliards) mais c'est bien mieux que Twitter ($3 milliards) et Linkedin ($2 milliards) réunis.

Niveau part de marché : son Bing Network (comprenant Yahoo, AOL...) représente 1/3 des recherches PC aux US et 9% des recherches au niveau mondial. 


Pas très glamour, mais diablement efficace    

Bing a construit sa survie face à Google sur deux piliers :

1/ En profitant de l'écosystème Windows : qui reste l'OS n°1 au monde (38 % de part de marché devant Android). Bing est le moteur de recherche par défaut de Edge (le remplaçant d'Internet Explorer) et de Cortana (l'assistant vocal de Microsoft).

2/ En multipliant les alliances : comme le récent partenariat avec Verizon Media la maison mère de Yahoo (1 milliard d'utilisateurs mensuel) et AOL pour devenir le moteur de recherche par défaut.


 The takeway

Prochain challenge pour Bing : faire aussi bien sur mobile où Google capte 95 % des requêtes. D'ailleurs, Google a plutôt intérêt que Bing survive pour ne pas tomber en situation de monopole dans le search et violer les lois anti-trust. Surtout qu'en ce moment, il pleut des amendes en Europe.

 

FB | TWTTR | LKDIN | MAIL
 


  NOW PLAYING... Tui - FKJ (2018) |  Des notes jazzy pour attaquer son lundi. 



VOUS AVEZ AIMÉ ?

         

FORWARDEZ-NOUS !
INVITER DES AMIS PAR EMAIL
INSCRIPTION       ARCHIVES      MANIFESTO
Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, All rights reserved.
*|IFNOT:ARCHIVE_PAGE|* *|LIST:DESCRIPTION|* *|END:IF|*

Modifier ses préférences ou Se désinscrire